Présentation de Raphaëlle SEGOND et d’Alexandre SLUSARSKI – ÉLECTIONS DU CNOA 2017

DpA , c’est une association
Ce sont aussi des candidates et des candidats pour faire bouger le Conseil National de l’Ordre des Architecte.

INTERVIEWS

Raphaëlle SEGOND

51 ans

Elle est diplômée de l’ENSA de Marseille et architecte DPLG depuis 1989.
Après avoir été chargée de projet, elle crée sa propre agence et exerce en libéral depuis 2000 à Marseille.
Elle est maitre assistante associée à l’ENSA de Marseille depuis 2007, et architecte conseil du CAUE des Bouches du Rhône depuis 2009.
Elle est élue au nouveau CROA de Provence – Alpes Côte d’Azur depuis 2017 comme vice-présidente.


« J’ai crée mon agence en 2000, à l’occasion de deux concours gagnés en co-traitance avec un architecte provençal de grande notoriété. Je signe, par la suite, des réalisations radicales en béton brut, maisons et équipements très ancrés dans le paysage, et m’implique parallèlement dans des études et conseils pour la reconversion de friches et l’aménagement urbain.

Les réalisations de l’agence sont l’aboutissement de longues histoires dans lesquelles chacun doit pouvoir s’exprimer, c’est ce que cherche l’architecte, avec la complicité de bons artisans et de bons ingénieurs, capables de produire une architecture « sur mesure ». J’ai développé, pendant huit ans, à l’Ecole d’architecture de Marseille, un enseignement du projet à partir des contraintes et des conditions de la mise en œuvre (financement, structure, normes, programme…), considérant que les architectes doivent être force de proposition dans tous les domaines.Depuis septembre 2014, je poursuis cet engagement dans l’organisation et la participation à des évènements, (colloques, tables rondes, etc.) et à la mise en place d’un réseau de savoir-faire autour de l’architecture et le conseil aux communes dans le cadre du CAUE 13.

Fraîchement élue conseillère de l’Ordre des Architectes de la région Provence – Alpes Côte d’Azur j’ai la ferme intention de mettre en valeur tous les savoir-faire qui permettent aux œuvres architecturales d’exister, pour ancrer notre métier dans une pratique collaborative, de soutenir les nouvelles pratiques de notre métier qui offrent d’autres opportunités d’expression, de mettre en place des outils qui permettent aux femmes et aux jeunes de travailler dans les mêmes conditions que les autres, et l’ambition de faire émerger de nouveaux marchés pour que les architectes aient tous du bon boulot.

C’est dans cet esprit d’ouverture aux autres, de partage des connaissances et des savoir-faire, mais également de pragmatisme que je me suis engagée dans la liste DPA. »

 


 

Alexandre SLUSARSKI

41 ans

Il est diplômé de l’ENSA de Lille et architecte DPLG depuis 2006.
Architecte libéral depuis 2006, il exerce en EIRL au Studio ASA agence péri- urbaine située à Montigny en Ostrevent.
Il est conseiller régional du CROA Nord – Pas de Calais depuis 2013 et secrétaire général adjoint du nouveau CROA Hauts de France depuis 2017.

Il est membre de DpA depuis 2012.

« Attaché à la liberté d’entreprendre, c’est donc par conviction que j’ai adhéré au projet de militer pour une juste prise en compte de la valeur du travail de l’architecte.

Je souhaite aujourd’hui continuer à porter la question du respect de l’indépendance de l’architecte auprès des pouvoirs publics, et installer la revendication d’un barème d’honoraire durablement dans le débat.
L’ordre doit prendre ses responsabilités sur ces sujets et s’obliger à être moteur dans la réhabilitation de la place de l’architecte dans la maîtrise d’œuvre publique et privée. C’est, à mon sens, un devoir aussi légitime que celui d’accompagner l’évolution des pratiques.

Notre diversité est une richesse que nous ne pouvons pas réduire à une simple compétence qu’il serait possible de marchander, sans en perdre ce qui en produit l’intérêt public. Il est important de persister à réaffirmer que l’architecte, figure indépendante du secteur, est l’outil le plus apte à produire de la « qualité architecturale ».

Je souhaite donc agir au sein du Conseil National de l’Ordre des Architectes pour renforcer ce formidable outil, et le défendre au travers des orientations de la liste DpA. »

Partagez et suivez-nous !
Ce contenu a été publié dans ÉLECTIONS ORDINALES, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *