Lettre à Nathalie Kosciusko-Morizet

L’initiative avait été évoquée lors de l’assemblée tenue à la SFA le 26 mars : le collectif DpA a adressé un courrier à Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement, lui demandant d’appuyer la pétition au ministre de la Culture :

Paris, le 14 Avril 2011

Madame la Ministre,

Le développement durable auquel vous vous dévouez avec vigueur et détermination recouvre de nombreux axes de réflexions et d’actions. Les problématiques urbaines et paysagères de l’aménagement du territoire, telles que son mitage, l’étalement urbain ou encore la gestion des ressources naturelles en forment un. L’architecture, englobant la construction et la rénovation des bâtiments, en est un autre.
Au cœur de ces deux axes, le logement individuel occupe une place prépondérante. Il représente plus de la moitié des surfaces bâties, des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre du secteur du bâtiment ; son impact souvent désolant sur le paysage et l’urbanisme de nos villes et campagnes n’est plus à démontrer.
Les dispositifs mis en œuvre pour répondre avec pertinence à ces problèmes se multiplient. Villes durables, éco-quartiers, diagnostics et contrats de performance énergétique, formation des professionnels, aides financières, réglementation thermique pour le neuf et la rénovation, accessibilité des personnes à mobilité réduite ou encore qualité de l’air et des matériaux : tous concourent à offrir une meilleure qualité de vie pour tous. La complexité induite par cette multiplicité doublée des facteurs culturels, sociaux et économiques nécessite d’être traitée avec compétence et élégance.

Organiser cette complexité dans l’intérêt public, c’est le métier des 30 000 architectes inscrits à l’Ordre. Pourtant, le logement individuel, malgré son importance (50% du parc de logements) est réalisé majoritairement par des organismes dont la profession n’est pas réglementée et ne portent pas l’attention nécessaire à l’espace public.
Supprimer le seuil des 170 m² au-deçà duquel il n’est pas obligatoire de faire appel à un architecte est une réponse immédiate et efficace pour résoudre toutes les problématiques du développement durable intriquées avec la qualité paysagère, urbaine et architecturale, à toutes les échelles de notre environnement. Dans ce cadre, nous vous sollicitons pour appuyer notre pétition, qui réclame la suppression de ce seuil, à l’adresse de Monsieur Frédéric Mitterrand, Ministre de la Culture et de la Communication.

Nous comptons sur vous pour saisir l’opportunité de faire d’une pierre trois coups : augmenter la qualité environnementale des logements individuels, y réintroduire les qualités paysagères, urbaines et architecturales qu’ils ont oubliées, et organiser avec compétence la complexité inhérente à ces enjeux qui nous concernent tous.

En vous remerciant de l’intérêt que vous porterez à notre cause, nous vous prions de croire, Madame le Ministre, à l’assurance de notre haute considération.

RM architecte pour le collectif DEFENSEprofessionARCHITECTE

 

Ce contenu a été publié dans la pétition à l'adresse du ministre de la culture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.