Courrier DpA aux président-e-s des ordres régionaux

Une délégation de DpA s’est rendue à la conférence des présidents des ordres régionaux du 8 avril et a obtenu un rendez-vous avec Lionel Carli, président du CNOA. Le courrier suivant avait été adressé aux président-e-s des régions à l’occasion de cette rencontre :

Paris, le 08 avril 2011
Monsieur le Président du CNOA, Mesdames les présidentes, Messieurs les présidents des conseils régionaux, Chères consœurs, Chers confrères,

Vous avez déjà pris connaissance de la pétition à l’adresse de notre ministre de tutelle, Frédéric Mitterrand, demandant l’abrogation du seuil des 170m² que nous soumettons ici à votre approbation. Cette pétition a déjà recueilli à ce jour malgré les limites de sa diffusion plus de 1850 signatures.
Parmi celles-ci, des présidents et vice-présidents de conseils régionaux, une trentaine de conseillers, des présidents de syndicats, des architectes de toutes les régions, de toutes structures, sociétés, agences, indépendants, salariés. Des architectes du patrimoine, des CAUE, conseil de l’Etat, voyers, ABF, experts, enseignants, paysagistes. De futurs architectes, étudiants de différentes écoles inquiets pour leur avenir. Des urbanistes et directeur d’agence et autres professionnels du cadre de vie. L’ancien Directeur de l’Architecture au ministère de la Culture en charge du projet de la loi sur l’Architecture qui sera la loi de 1977.
Un écho sans conteste.
Nous nous adressons à vous qui vous réunissez en conseil des régions et vous demandons : n’est-ce pas là l’opportunité pour vous de débattre tous ensemble de cette question, de prendre position. Les architectes sont en attente de votre soutien et nombreux l’ont exprimé dans les messages qu’ils nous ont adressés. Nul ne doute de l’impact qu’aurait votre soutien public, de l’espoir qu’il redonnerait aux architectes, apportant un formidable encouragement au rassemblement de la profession qui déjà s’engage sur cette question.
Qui peut penser que face à cela notre ministère resterait indifférent.
Chères consœurs, Chers confrères, il y a urgence, répondez favorablement à l’attente de la profession.

Le collectif DEFENSEprofessionARCHITECTE

 

Ce contenu a été publié dans actualités et débats autour de la pétition. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.