Présentation de Marie-Laure SCHNEIDER et de François PEYRE – ÉLECTIONS DU CNOA 2017

DpA , c’est une association
Ce sont aussi des candidates et des candidats pour faire bouger le Conseil National de l’Ordre des Architecte.

INTERVIEWS

Marie-Laure SCHNEIDER

62 ans

Elle est diplômée de l’ENSA de Strasbourg et architecte DPLG depuis 1980.
Elle devient gérante de l’atelier SCHNEIDER- RUNDSTADLER et associés depuis sa création en 1981 et s’investit dans de multiples activités associatives et syndicales pour porter les valeurs qu’elle défend.
Elle est secrétaire du CROA Franche Comté de 2007 à 2008, puis vice-présidente déléguée à la formation de 2010 à 2013. Réélue, elle en est trésorière de 2013 à 2017 et responsable de la commission CSE.

Elle est membre de DpA depuis 2017.


« L’ARCHITECTURE EST EN DANGER.

La situation catastrophique des architectes français tient à la désagrégation de la valeur Architecture dans notre société. Dans un monde ou les valeurs sociales et culturelles sont laminées par le pouvoir de l’argent, le domaine de la construction, compte tenu du chiffre d’affaire qu’il représente, est devenu le terrain de chasse des grandes entreprises, des marchands de maisons individuelles ou encore de groupes de pression qui trouvent leur intérêt à multiplier les normes au service des industriels qui les initient.

L’État, quant à lui se satisfait, de la présence de quelques stars pour affirmer qu’il a bien une politique architecturale. La réalité est que son manque d’ambition pour l’architecture se traduit en chiffres : sur les 128 milliards d’euros de chiffre d’affaire du bâtiment, 54 milliards seulement concernent les architectes ! Pas étonnant que la France soit l’avant dernier pays d’Europe quant au nombre d’architectes par habitant.

C’est par et seulement par la défense de l’Architecture, valeur sociale et culturelle, que les architectes seront reconnus. La qualité de l’enseignement de l’Architecture, les conditions de son exercice, la reconnaissance de sa valeur pour tous, sont les combats que les architectes, eux- mêmes, doivent porter faute de quoi l’Architecture disparaitra ! »

 


 

François PEYRE

54 ans

Il est diplômé de l’ENSA de Paris – La Villette et architecte DPLG depuis 1991. Il est diplômé de Chaillot depuis 1993.
Il est architecte associé en SELARL depuis 1997 dans l’atelier ARCHIPAT.
Vice président de l’association des Architectes du Patrimoine de 1994 à 1998, il devient vice- président fondateur du syndicat Architecture et Patrimoine : le SYN-PA.
Il est élu conseiller régional du CROA Bourgogne de 1998 à 2001, puis vice- président de 2004 à 2010, puis président de 2013 à 2017.

« J’ai participé à toutes les réunions nationales et conférences de Régions consacrées en grande partie à la fusion des conseils régionaux et à l’organisation de l’institution ordinale. Pour :

1. Rappeler que « la création architecturale étant d’intérêt public et l’architecture expression de la Culture », il est nécessaire et légitime d’obtenir un statut d’exception culturelle nous sortant d’un système unique marchand de libre concurrence délétère pour la qualité architecturale.
Dans cette vision la nécessité d’un barème ou au moins d’un seuil minimal de rémunération est impératif, de même qu’un taux réduit de TVA (les exemples du prix du livre, des quotas en matière de cinéma ou de musique, ou de la toute récente exception agricole accordée par les instances européennes montrent que cela est possible).

2. Mettre réellement en œuvre le rééquilibrage territorial de l’institution en terme d’enseignement (une école d’architecture ou un lieu en tenant lieu dans chaque région) pour forcer au débat architectural et urbain et renouveler la profession équitablement (les régions Centre et Bourgogne-Franche-Comté, orphelines d’écoles sont celles où ce trouvent le plus faible niveau de rémunération, le plus faible taux d’architecte/habitant et la population d’architectes la plus âgée…). Le rééquilibrage territorial doit également concerner l’institution par une dotation régionale réellement adaptée aux besoins avec un socle minimum (2 permanents et un juriste hors DOM TOM).

3. Réintégrer l’actuelle HMOMP dans le circuit des études de base remis à 6 ans pour assurer la reconnaissance du diplôme à haut niveau, la réintégration du monde professionnel dans le cursus et permettre une filière de professionnalisation intégrée et/ou une filière de type doctorale.

4. Refonder le fonctionnement de l’institution par un réel équilibre CNOA/CROAs avec des choix politiques et budgétaires partagés en ce qui concerne l’institution global et définir les prérogatives du CNOA en matière de gestion et de décision en dehors du champ propre qui lui revient.

5. Intégrer les dispositions législatives relatives au champ particulier de la maîtrise d’œuvre sur les Monuments Historiques classés pour les harmoniser avec les lois sur l’architecture et MOP. »

Publié dans ÉLECTIONS ORDINALES | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Présentation de Stéphanie GIRARDOT et de Jacques HESTERS – ÉLECTIONS DU CNOA 2017

DpA , c’est une association
Ce sont aussi des candidates et des candidats pour faire bouger le Conseil National de l’Ordre des Architecte.

INTERVIEWS

Stéphanie GIRARDOT

43 ans

Elle est diplômée de l’ENSA de Montpellier et architecte DPLG depuis 1999.
Elle est chargée d’opération junior en 2000 pour une SEM locale, puis architecte conseil au CAUE de La Réunion depuis 2007.
Elle est conseillère régionale du CROA La Réunion depuis 2013 et devient trésorière de 2015 à 2017 lui permettant d’être membre de la commission nationale des finances de l’Ordre.

Elle est membre de DpA depuis 2013.


« Diplômée de l’école d’Architecture de Montpellier en 1999, j’ai bénéficié, pour les deux premières années, de la présence de l’antenne de l’école de Montpellier à la Réunion. Plus sensible aux projets d’intérêts généraux et à la préservation du patrimoine, j’ai réalisé mon TPFE sur la mise en place d’une première OPAH au centre ville de Saint Denis, capitale de la Réunion.

En 2000, cet intérêt me permet de répondre à un appel à candidature de la SEM locale, et d’être retenue en tant que chargée d’opération junior en charge de l’OPAH de Saint Denis. J’ai ainsi l’opportunité de participer, pendant 6 ans, au suivi du volet d’opérations gérées au sein du service d’aménagement de la SEM, et de bénéficier de la formation professionnelle de chargée d’opération.

Mes aspirations étant cependant de me rapprocher de ma formation initiale d’architecte, je rejoins en 2007 l’équipe du CAUE de la Réunion. C’est une nouvelle époque pour le CAUE, qui étoffe ses missions de sensibilisation du grand public, en renforçant le lien direct avec la profession (réseau professionnel, formation, atelier – débat, etc.).

A titre ordinal, j’ai été élue en 2013 en me présentant, avec deux consœurs, sur la première liste DpA de la Réunion. J’ai assumé la fonction de Trésorière sur la période 2015-2017 et participé aux commissions de finance au national. Au sein du CROA, je me suis plus particulièrement positionnée sur les questions juridiques notamment en lien avec les conciliations.

Personnellement investie depuis 2 ans sur la problématique particulière de la nécessité de la présence d’un Ordre à Mayotte, je porte un regard plus critique sur le sens de ce que nous devons entreprendre en tant qu’architecte dans l’ensemble des institutions où nous représentons la profession. Quel sens par rapport à nos pratiques ? Quel sens par rapport à nos territoires ? »

 


 

Jacques HESTERS

62 ans

Il est diplômé de l’ENSA de Versailles ex UP3 et architecte DPLG depuis 1981.
Architecte libéral, il est associé dans l’agence HESTERS-OYON architectes et remporte les AJA en 1983. Enseignant « visiting » à l’ESA de 2002 à 2004.
Il est conseiller régional du CROA Ile-de-France de 2010 à 2017 et membre des commissions marchés publics et déontologie de 2013 à 2017.

Il est membre de DpA depuis 2010.

« L’Ordre, auquel j’ai participé 7 ans, assure en priorité ses missions régaliennes et promeut la diffusion de la qualité architecturale et urbaine pour l’intérêt public. Dans notre contexte sociétal en pleine évolution, je pense que l’Ordre doit aussi agir pour la défense de la profession dans son pluralisme.

Les architectes ont récemment manifesté leur défiance envers les instances ordinales par une abstention très massive aux élections régionales (plus de 80% par exemple en IdF) et il est temps de créer plus de confiance et de solidarité. Les plus jeunes d’entre nous sont motivés par de nouveaux modes d’exercices, notamment plus associatifs et participatifs, qui doivent être pratiqués dans le respect de notre déontologie, et, dans ce cadre, un chantier s’ouvre à nous pour organiser une profession plus en prise avec la société.

La situation des architectes reste problématique et les agences subissent trop souvent une commande raréfiée avec des missions partielles peu propices à la qualité architecturale. L’indépendance de l’architecte y est remise en cause, pas seulement dans le cadre des marchés globaux. Le niveau de rémunération des prestations et des missions conduit à la précarisation de la profession qu’il faut absolument endiguer.

A ce titre, le barème plancher d’honoraires (forfait ou taux horaire suivant calcul du temps passé) permettrait d’éviter les abus. L’Ordre et la Tutelle doivent inciter clairement les MOA publics à organiser des MAPA avec remise de prestations rémunérées afin que les offres soient jugées « sur compétences et sur pièces » et non plus sur le critère prix prédominant. La logique actuelle favorise le dumping des honoraires et conduit les architectes à des pratiques non déontologiques. La procédure de concours ne doit pas participer à éloigner les jeunes et les petites structures de la commande publique et les restrictions des AAPC sur références de moins de 3 ans doivent être proscrites.

Le permis d’aménager est un pas important vers des pratiques plus vertueuses par les différents corps sociaux, mais le seuil de recours à l’architecte reste une question prégnante pour l’intérêt public des paysages dans les territoires.

Je veux m’investir dans un Ordre qui permette de faciliter l’accès à la formation pour tous. L’équipement numérique des agences pour le BIM devrait pouvoir être aidé par des modes de financement adaptés et qu’il faut envisager avec les pouvoirs publics. La réintégration de la formation HMONP dans le cursus LMD réaménagé est une idée qui fait son chemin, et ce chantier, auquel je souhaite participer, s’annonce pour les instances ordinales, les ENSA et la Tutelle.
Enfin, l’Ordre lui-même est en question lorsque l’on constate qu’une grande majorité des inscrits ne participent pas aux élections en CROAS. Je veux travailler, de concert avec les conseillers nationaux et régionaux, sur une organisation plus démocratique des instances ordinales. Il faut réfléchir à des modes électifs plus adaptés au pluralisme exprimé par le vote des architectes. La question d’une cotisation plus équitable basée sur la solidarité me semble aussi d’actualité.

Si je suis élu, j’exercerai mon mandat de conseiller national avec rigueur et détermination. J’ai l’ambition de partager avec mes pairs le chantier du renouveau de notre métier et de la réforme des instances ordinales. »

Publié dans ÉLECTIONS ORDINALES | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

ÉLECTIONS DU CNOA 2017 – Lettre aux Conseillers

 

Aux Conseillères et Conseillers Régionaux,

Cette année, les architectes inscrits au tableau ont élus 23 conseillers DpA de plus dans quatre régions (AURA, Ile- de-France, Occitanie et PACA) sur une même profession de foi portée par l’association Défense profession Architecte.

Nous sommes convaincus qu’aujourd’hui la profession doit se mobiliser pour résister face à la dégradation des conditions d’exercice qui nuit à la qualité de notre cadre bâti et de nos territoires : il n’y a pas de qualité architecturale sans architectes !

Pour lutter contre la baisse des honoraires, l’ubérisation de notre profession, la privatisation de la fabrication de nos Villes et de nos logements, l’Ordre National ne peut plus se contenter de constater ce phénomène prétendu inéluctable.

DpA porte cette conviction, au sein des conseils régionaux, lors des Conférences des Régions et Commissions des Finances au CNOA, des réunions des organisations professionnelles et auprès de toute la profession. Patiemment des architectes de toute la France se regroupent pour peser face aux pouvoirs publics qui se désintéressent encore trop du sort qui est fait à notre exercice professionnel aux multiples dimensions.

Vous le savez, les propositions que nous portons ne peuvent aboutir sans le soutien constant et rigoureux du Conseil National de l’Ordre, interlocuteur privilégié des pouvoirs publics et de notre ministère de tutelle.

Par leurs votes pour les candidats DpA en régions, les architectes ont exprimé leur volonté de changement de méthode et leur attachement à nos propositions simples qui ne pourront aboutir sans notre forte présence au Conseil National. Il vous appartient de transformer l’essai régional pour que votre voix soit exprimée et décisive dans les débats de l’Ordre National.

VOTER POUR TOUS LES CANDIDATS DE LA LISTE

 

Cliquez sur l’image pour télécharger la lettre en pdf

 

Respect de la loi informatique et liberté :
La collecte des adresses mail qui nous a permis de vous envoyer ce courriel n’a fait l’objet d’aucune collecte automatisée, ni de cession de fichiers par un tiers.
Si vous ne désirez plus recevoir de courriel de notre part, faites-le-nous savoir en nous faisant parvenir un courriel à cette adresse : elec-cnoa-dpa@orange.fr

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

ÉLECTIONS DU CNOA 2017 – Liste des candidats DpA

Cliquer sur l’image pour télécharger la liste en format pdf

Publié dans ÉLECTIONS ORDINALES | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

ÉLECTIONS DU CNOA 2017 – Profession de foi

DES ÉLUS DPA AU CNOA
POUR DÉFENDRE LA PROFESSION !

En 2017 faisons en sorte qu’il y ait des conseillers DpA élus au CNOA !

La situation de la profession s’est très nettement dégradée et de nombreuses agences ont licencié ou fermé, l’accès à la commande s’est réduit.
Selon la loi de 1977, l’architecture est d’intérêt public. Si cette phrase a un sens, c’est bien parce que la mission de l’architecte est de concevoir, au travers de l’architecture, un cadre de vie auquel peut prétendre l’ensemble de la population. Peut-on défendre la place de l’architecture sans défendre la place de la profession d’architecte ? Évidemment non.

La profession est attaquée, elle doit être défendue. Cette action n’est pas corporatiste quand elle défend le droit d’exercer à la suite de l’obtention d’un diplôme délivré par l’état.

C’EST POURQUOI DPA DÉFEND :

  • L’indépendance de l’architecte vis-à-vis de l’entreprise, des promoteurs et des groupes financiers ;
  • Le recours obligatoire à l’Architecte pour tout permis de construire ; par la suppression du seuil dérogatoire à la loi de 1977. Il y va du droit à l’architecture pour tous.
  • Un barème plancher pour éviter le dumping sur les honoraires ; dont l’application et les modalités seront à définir avec les diverses organisations représentant la profession et la Tutelle. Le barème existe dans d’autres pays de l’UE, il est revendiqué par le Conseil des Architectes d’Europe.
  • Un diplôme unique d’architecte ; permettant l’inscription au tableau de l’Ordre (dans un cursus adapté et intégrant l’actuelle formation HMONP).
  • Le maintien et le renforcement de la maîtrise d’ouvrage publique ; contre la privatisation de la commande publique qui tend à se généraliser avec les PPP, les contrats globaux et toutes les procédures de consultation du type « Réinventer… »
  • Le concours sur esquisse obligatoire pour tout projet public ; en neuf et/ou en réhabilitation.
  • Une cotisation ordinale équitable.
  • Une incitation à la formation plutôt qu’une contrainte.
  • Une aide en vue de l’équipement BIM des agences ; désormais imposé pour la majorité des appels à candidatures de marchés publics.

Les candidats DpA s’engagent à soutenir ces orientations et les fondements de notre profession réglementée.
C’était le sens de son appel de mars 2015 à une conférence de défense de l’architecture et de la profession unie, associant l’UNSFA et la SFA, mais qui n’a pas été suivi par le reste des organisations et associations professionnelles.
Cet appel reste d’actualité.
Une telle mobilisation permettrait de montrer aux pouvoirs publics la détermination de notre profession à se défendre et à défendre l’intérêt public.
L’Ordre des Architectes interlocuteur privilégié des pouvoirs publics, n’est certes pas un syndicat mais nous estimons qu’il est dans ses attributions d’être le gardien non seulement du tableau mais aussi de valeurs vitales pour notre profession, garante de la qualité architecturale. Les architectes comptent sur leurs instances régionales et nationales pour être moteur, avec les syndicats et les associations professionnelles, dans la mobilisation pour la défense d’une profession de plus en plus fragilisée.

La liste DPA se présente à vos suffrages pour agir sur ce mandat au sein du Conseil National de l’Ordre des Architectes.

Cliquez sur l’image pour télécharger la profession de foi en pdf

 

Publié dans ÉLECTIONS ORDINALES, Non classé | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Des architectes uni-e-s : Votons pour les listes DpA – Élections Ordinales 2017

DpA-BD9_Voter-Listes-DpA

Illustré par Emilie PELADAN

Les votes pour le second tour des élections ordinales 2017 se dérouleront entre le mercredi 27 septembre et le jeudi 12 octobre 2017 à 16H00.

Publié dans ÉLECTIONS ORDINALES | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Ordre des architectes ? Pour défendre la profession – Élections Ordinales 2017

DpA-BD8_Defendre-Profession

Illustré par Emilie PELADAN

Les votes pour le second tour des élections ordinales 2017 se dérouleront entre le mercredi 27 septembre et le jeudi 12 octobre 2017 à 16H00.

Publié dans ÉLECTIONS ORDINALES | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Pas d’architecture, sans architecte : pour le respect de la profession – Élections Ordinales 2017

DpA-BD7_Respect-Profession

Illustré par Emilie PELADAN

Les votes pour le second tour des élections ordinales 2017 se dérouleront entre le mercredi 27 septembre et le jeudi 12 octobre 2017 à 16H00.

Publié dans ÉLECTIONS ORDINALES | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Promotion privée : pour une mission complète – Élections Ordinales 2017

DpA-BD6_Contrat-marche-prive

Illustré par Emilie PELADAN

Les votes pour le second tour des élections ordinales 2017 se dérouleront entre le mercredi 27 septembre et le jeudi 12 octobre 2017 à 16H00.

Publié dans ÉLECTIONS ORDINALES | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Contrat de marché privé : pour une mission complète – Élections Ordinales 2017

DpA-BD5_Mission-complete

Illustré par Emilie PELADAN

Les votes pour le second tour des élections ordinales 2017 se dérouleront entre le mercredi 27 septembre et le jeudi 12 octobre 2017 à 16H00.

Publié dans ÉLECTIONS ORDINALES | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Marché public, une esquisse : pour une juste rémunération – Élections Ordinales 2017

DpA-BD4_Juste-Remuneration

Illustré par Emilie PELADAN

Les votes pour le second tour des élections ordinales 2017 se dérouleront entre le mercredi 27 septembre et le jeudi 12 octobre 2017 à 16H00.

Publié dans ÉLECTIONS ORDINALES | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Appels d’offres : pour un barème plancher – Élections Ordinales 2017

DpA-BD3_Bareme-plancher-concours

Illustré par Emilie PELADAN

Les votes pour le second tour des élections ordinales 2017 se dérouleront entre le mercredi 27 septembre et le jeudi 12 octobre 2017 à 16H00.

Publié dans ÉLECTIONS ORDINALES | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Soyons confraternel-le-s : pour un barème plancher – Élections Ordinales 2017

DpA-BD2_Bareme-plancher

Illustré par Emilie PELADAN

Les votes pour le second tour des élections ordinales 2017 se dérouleront entre le mercredi 27 septembre et le jeudi 12 octobre 2017 à 16H00.

Publié dans ÉLECTIONS ORDINALES | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Un permis, un architecte : pour le seuil zéro – Élections Ordinales 2017

DpA-BD1_Seuil-Zero

Illustration par Emilie PELADAN

Les votes pour le second tour des élections ordinales 2017 se dérouleront entre le mercredi 27 septembre et le jeudi 12 octobre 2017 à 16H00.

Publié dans ÉLECTIONS ORDINALES | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Élections CROA : APPEL À VOTER DpA au 2nd tour

20170926 - Communiqué - 2nd Tour - Appel à voter

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire